Encours de fabrication dans le Contrôle des coûts de produit par période 

Utilisation

La fonction de détermination des encours de fabrication valorise les produits semi-finis (encours de fabrication).

Dans la composante Contrôle des coûts de produit par période, l’encours de fabrication est valorisé aux coûts théoriques. Les quantités de l’opération confirmées pour les

ordres de production ou les versions de fabrication (uniquement dans la fabrication répétitive) qui ne sont pas rebutées sont valorisées aux coûts théoriques, conformément à la variante de valorisation de l’encours de fabrication et du rebut.

Vous pouvez déterminer l’encours de fabrication aux coûts théoriques pour les objets suivants :

  • collecteurs des coûts par produit ;
  • ordres de fabrication avec structure de quantités ;
  • ordres de process.

Intégration

Vous pouvez utiliser le Schedule Manager pour faciliter la clôture de période. Pour plus d’informations, reportez-vous aux sections suivantes :

Ordonnanceur

Moniteur

Définition de flux

Pour pouvoir utiliser la réserve de travail multiniveau afin de traiter à nouveau les objets erronés, vous devez utiliser le Schedule Manager avec la définition de flux. Pour plus d'informations, reportez-vous à la section suivante :

Réserve de travail multiniveau.

L’écart entre l’encours de fabrication de la période actuelle et celui de la période précédente correspond à la variation du stock des produits non finis. L’imputation dans FI entraîne la capitalisation du stock de produits non finis. Le système débite le compte Produits semi-finis (compte de bilan) et crédite le compte Variation des stocks (compte de résultat). Si l’encours de fabrication déterminé dans une période est inférieur au montant déterminé dans la période précédente, le système annule le stock de produits non finis du même montant lorsque vous effectuez l’imputation. L’imputation est exécutée conformément aux règles comptables définies dans le Customizing. Les règles comptables spécifient les comptes FI concernés par l’imputation. Le numéro d’ordre pour lequel l’encours de fabrication est transféré en comptabilité financière figure dans la zone Affectation dans la pièce comptable. Vous êtes ainsi certain que les écritures passées en comptabilité financière peuvent être expliquées.

Notez également les fonctions de la

gestion flexible des erreurs (voir ci-après dans cette section).

Conditions préalables

Pour les collecteurs des coûts par produit, la

règle par défaut STR (stratégie de détermination de la base de référence) est prédéfinie. Pour les ordres de production à imputer par période, vous devez veiller à ce que la règle par défaut PP2 (Production Article Imputation périodique) soit spécifiée dans le type d’ordre.

Vous devez vous assurer de ce qui suit :

  • Les étapes suivantes ont été exécutées dans le Customizing du Contrôle des coûts par produit sous Contrôle périodique des coûts de produit
® Clôture de période ® Encours de fabric. :
  • Définition des clés de régularisation

    Dans le Contrôle des coûts de produit par période, utilisez la clé de régularisation 000003 (détermination des encours de fabrication aux coûts théoriques).

    Dans la variante de valorisation relative à l’encours de fabrication et au rebut, vous spécifiez si vous souhaitez calculer les coûts théoriques pour la valorisation de l’encours de fabrication d’après les éléments suivants :

    • un CCR prévisionnel du collecteur des coûts par produit ou de l’ordre de production ;
    • un CCR article alternatif ;
    • un CCR budgété de l’article (si un stock de commande client valorisé est utilisé, le système accède au CCR sur lequel les coûts standard reposent).

    Dans les règles comptables, vous spécifiez les comptes généraux auxquels vous voulez imputer l’encours de fabrication.

    • Les post-déductions aux points de comptage (dans la fabrication répétitive), les confirmations des opérations (avec les ordres de fabrication) ou les confirmations au niveau des phases (avec les ordres de process) servent à confirmer les quantités obtenues et les quantités rebutées.

    Dans la fabrication répétitive, vous devez spécifier dans le profil de fabrication répétitive que vous souhaitez utiliser des points de comptage. Vous effectuez ce paramétrage dans le Customizing du Contrôle des coûts de produit par période sous Calcul du coût de revient actualisé ® Vérifier données commande pr profils fabrication répét.

    Veillez à spécifier une clé de commande avec la confirmation jalonnée pour au moins une opération. Si une seule opération est définie comme jalon, il doit normalement s’agir de la dernière opération de la gamme.

    Les points de comptage peuvent être obligatoires ou facultatifs. Pour des informations sur les points de comptage obligatoires et facultatifs, reportez-vous au document Fabrication répétitive.

    • Les points de comptage ou les jalons sont marqués comme étant pris en compte dans le calcul du coût de revient.
    • La structure des points de comptage (ou la structure jalonnée) utilisée en production correspond à celle permettant de calculer les coûts théoriques.

    Par exemple, il peut être problématique de valoriser l’encours de fabrication d’après le CCR budgété de l’article lorsque le CCR budgété repose sur une structure des points de comptage différente de celle de l’ordre répétitif.

    Dans la fabrication répétitive, lorsque vous modifiez la structure des points de comptage, vous pouvez utiliser des points de comptage flexibles pour convertir les post-déductions aux points de comptage et mettre à jour le calcul du coût de revient prévisionnel du collecteur des coûts par produit.

    Recommandations SAP dans les environnements de fabrication répétitive :

    • Le type de gamme, le groupe de gammes et le compteur de groupes de gammes de la gamme sur laquelle repose le calcul des coûts théoriques pour la valorisation de l’encours de fabrication doivent correspondre à ceux de la gamme pour laquelle les données réelles ont été saisies. Référez-vous également aux fonctions de la gestion flexible des erreurs.

    Ainsi, par exemple, pour la valorisation de l’encours de fabrication d’après un CCR prévisionnel du collecteur des coûts par produit, le type de gamme, le groupe de gammes et le compteur de groupes de gammes du CCR prévisionnel doivent correspondre au type de gamme, au groupe de gammes et au compteur de groupes de gammes spécifiés dans l’ordre de production.

    Si vous utilisez les ordres de production comme supports de coûts et que vous les analysez par période, veillez à ce que l’encours de fabrication soit valorisé aux coûts théoriques d’après le CCR prévisionnel de l’ordre de production. Vous effectuez ce paramétrage à l’aide de la variante de valorisation de l’encours de fabrication aux coûts théoriques et du rebut.

    • Veillez à ce que le CCR utilisé pour calculer les coûts théoriques possède un justificatif individuel. Pour cette raison, il peut s'avérer nécessaire de créer ce qui suit :
    • le CCR budgété de l’article avec un justificatif individuel ;
    • le CCR alternatif de l’article avec un justificatif ;
    • le CCR d’une commande client avec un justificatif individuel dans la fabrication à la commande avec un stock de commande client valorisé.

    Si vous souhaitez valoriser l’encours de fabrication d’après un CCR prévisionnel de l’ordre de fabrication ou l’ordre de process, le système génère dynamiquement un justificatif lorsqu’il détermine l’encours de fabrication.

    Les performances risquent de s’en ressentir.

    • Les matières utilisées reprises dans la nomenclature sont affectées aux opérations dans lesquelles elles sont utilisées (facultatif).
    • Le code Origine article est activé dans la vue CCR des fiches des articles qui s’avèrent importants pour la comptabilité analytique (facultatif).
    • Une période de clôture est définie pour protéger les données de la période de toute réécriture.

    La période de blocage divise le cycle de vie de l'ordre de fabrication en périodes clôturées et ouvertes.

    • L'encours de fabrication déterminé jusqu'à la période de blocage n'est pas modifié lors de la prochaine détermination de l'encours de fabrication.
    • L'encours de fabrication calculé pour les périodes ultérieures est remplacé par la détermination actuelle de l’encours.

    Pour que les données déjà enregistrées ne soient plus modifiées, vous définissez en général la période de blocage comme étant celle qui précède la période de régularisation.

    Pour un collecteur des coûts par produit, l’encours de fabrication est déterminé aux mois de mai, juin et juillet. La valorisation de juillet ne doit pas modifier les encours de fabrication de mai et juin.

    Vous fixez la période de blocage à la période 06 et déterminez l'encours de fabrication pour la période de régularisation 07.

    • La définition du périmètre analytique dans le Customizing du Contrôle de gestion – données générales a été vérifiée.

    Le type de devise du périmètre analytique (sous Données de base) permet de contrôler la devise admise comme devise du périmètre analytique et si cette dernière peut différer de la devise des sociétés affectées à ce périmètre analytique. Vous pouvez utiliser le code Toutes devises (sous Codes paramétrage) pour déterminer si les valeurs sont uniquement mises à jour dans la devise du périmètre analytique ou le sont également dans la devise de la transaction et la devise de l'objet.

    L’encours de fabrication est toujours déterminé dans la devise du périmètre analytique et imputé à la Comptabilité financière dans la devise société. Si vous calculez le coût de revient de plusieurs sociétés avec des devises différentes, l'encours de fabrication est également mis à jour dans la devise de la société.

    • Dans le reporting, les options vous permettant de consulter l’encours de fabrication sont définies.

    Définition de l'encours de fabrication avec inscription à l'actif obligatoire

    Dans le Customizing du Calcul du coût de revient par produit, vous définissez les valeurs à capitaliser pour la valorisation des stocks, tant du point de vue du droit commercial et que de la réglementation fiscale, sous Options de base pour calcul du coût de revient article

    ® Définir éléments de coûts. Les éléments de coûts indiquent l’éclatement des coûts déterminés dans le calcul du coût de revient.

    Les identifications de ligne de la détermination des encours de fabrication sont normalement regroupées de la même façon que les éléments de coûts du Calcul du coût de revient par produit. Ainsi, le même intervalle de natures comptables est généralement affecté à l’identification de ligne Matières premières et à l’élément de coûts Matières premières.

    Les coûts sont inclus dans la détermination des encours de fabrication à condition qu'ils soient affectés à une identification de ligne.

    Dans le Customizing, vous spécifiez les options suivantes pour chaque identification de ligne :

    • L’encours de fabrication peut être intégré à l'actif.
    • Une partie de l’encours de fabrication peut être intégrée à l'actif.
    • Aucun encours de fabrication ne peut être intégré à l'actif.

    Fonctions à exécuter avant de déterminer les encours de fabrication

    Avant de déterminer l’encours de fabrication, vous devez exécuter les fonctions Imputation par schéma type, Valor. a posteriori prix réels et Calcul coûts addit., selon vos besoins.

    Si vous avez affecté les coûts réels à une hiérarchie des supports de coûts, répartissez les coûts réels avant de déterminer les encours de fabrication.

    Statut

    Seuls les ordres possédant une clé de régularisation valable et ne présentant pas le statut TSUP (témoin de suppression) ou CSUP (code de suppression) sont intégrés à la détermination des encours de fabrication.

    Vous pouvez améliorer de façon considérable les performances de la détermination des encours de fabrication en activant le statut TSUP pour les ordres présentant les particularités suivantes :

      • l'ordre est livré ou clôturé techniquement ;
      • les écarts ont été calculés pour l'ordre ;
      • vous ne prévoyez pas de coûts ultérieurs supplémentaires pour l'ordre

    Vous pouvez toujours désactiver le témoin de suppression par la suite, par exemple si des coûts ultérieurs sont induits pour l’ordre. Les codes de suppression, toutefois, ne peuvent pas être désactivés.

    Voir aussi

     : Réorganisation des collecteurs des coûts par produit

    Fonctionnalités

    Détermination de l'encours de fabrication aux coûts théoriques : exemple

    Cet exemple détermine l’encours de fabrication et l’écart sur rebut.

    Conditions préalables

    Un rebut au niveau d’une opération de 20% a été planifié pour les opérations 10 et 20. Pour l’opération 10, 312 kilogrammes de rebut (rebut réel = rebut planifié) ont été confirmés. Pour l’opération 20, 300 kilogrammes de rebut ont été confirmés. La quantité rebutée théorique équivaut à 212,5 kilogrammes, ce qui entraîne une quantité d’écart sur rebut de 87,5 kilogrammes pour l’opération 20. Pour plus d’informations concernant les écarts sur rebut, reportez-vous à la section

    Écarts sur rebut.

    Détermination des quantités de référence pour l'encours de fabrication aux coûts théoriques

    Les quantités d’encours de fabrication pour les opérations sont déterminées comme suit :

    Quantité ECF pour l’opération 10 :

    Quantité obtenue pour l’opération 20 1 250

    - Quantité obtenue pour l’opération 20 850

    - Quantité rebutée réelle pour l’opération 20 300

    = quantité ECF 100

     

    Quantité ECF pour l’opération 20 :

    Quantité obtenue pour l’opération 20 850

    - Quantité obtenue pour l’opération ultérieure 0

    - Quantité rebutée réelle pour l’opération ultérieure 0

    = quantité ECF 850

    En théorie, il est possible de déterminer la valeur de l’encours de fabrication dans toutes les opérations de la manière suivante :

    100 x coûts théoriques pour l’op. 10 + 850 x (coûts théoriques pour l’op. 10 + coûts théoriques pour l’op. 20)

     

    Toutefois, le système détermine la valeur de l’encours de fabrication d’après une quantité de référence.

     

    Quantité de référence pour l’opération 10 :

    Quantité obtenue confirmée de l’opération 1 250

    - Quantité rebutée réelle des opérations ultérieures* 300

    - Quantité de l’entrée de marchandises 0

    = quantité de référence 950

    * (quantité rebutée cumulée dans toutes les opérations)

     

    Quantité de référence pour l’opération 20 :

    Quantité obtenue confirmée de l’opération 850

    - Quantité rebutée réelle des opérations ultérieures 0

    - Quantité de l’entrée de marchandises 0

    = quantité de référence 850 kilogrammes

    Le système détermine la valeur de l’encours de fabrication dans toutes les opérations de la manière suivante :

    950 x coûts théoriques pour l’op. 10 + 850 x coûts théoriques pour l’op. 20

     

    La valorisation des quantités d'encours de fabrication entraîne le même résultat que la valorisation des quantités de référence. Le système détermine l'encours de fabrication à l'aide des quantités de référence. Les quantités physiquement présentes au niveau des opérations sont les quantités d'encours de fabrication.

     

    Exemple de calcul

    Opération

    Coûts théoriques par unité produite

    Quantité ECF

    Quantité de référence

    10

    2 EUR

    100

    950

    20

    2 EUR

    850

    850

     

    Calcul d’après les quantités d’encours de fabrication :

     

    100 x coûts théoriques pour l’op. 10 + 850 x (coûts théoriques pour l’op. 10 + coûts théoriques pour l’op. 20)

    = 100 * 2 + 850 (2+2)

    = 100 * 2 + 850 * 4

    = 400 + 3400

    = 3 600

     

    Calcul d’après les quantités de référence (méthode utilisée par le système) :

    950 x coûts théoriques pour l’op. 10 + 850 x coûts théoriques pour l’op. 20

    = 950 * 2 + 850 * 2

    = 1 900+ 1 700

    = 3 600

     

    Les coûts théoriques de la valorisation de l’encours de fabrication sont calculés automatiquement au moment de la détermination de l’encours de fabrication. Les valeurs pré-budgétées (p.ex. les coûts standard) sont converties en quantité obtenue de l’opération.

    Le calcul du coût de revient utilisé pour valoriser l'encours de fabrication peut comprendre des coûts qui n’interviennent pas dans la valorisation du stock, par exemple les coûts de vente et d’administration. Dans un CCR par produit avec structure de quantités, ces coûts sont représentés dans une vue des éléments distincte. Les coûts qui n’interviennent pas dans la valorisation du stock ne sont pas utilisés pour valoriser l'encours de fabrication.

    Calcul des coûts théoriques sur la base du CCR budgété de l'article

    Si vous procédez à la confirmation sur la base d’un CCR budgété de l’article et que vous valorisez l’encours de fabrication et le rebut en conséquence, les divers cas suivants peuvent se présenter :

    Cas 1 :

    La gamme actuelle de la version de fabrication et le calcul du coût de revient budgété de l’article :

    • accèdent à la même nomenclature ;
    • présentent le même type de gamme ;
    • présentent le même groupe de gammes ;
    • présentent le même compteur de groupes de gammes.

    L’encours de fabrication et le rebut peuvent être correctement valorisés.

    Cas 2 :

    La gamme actuelle de la version de fabrication et le calcul du coût de revient budgété de l’article :

    • accèdent à la même nomenclature ;
    • présentent le même type de gamme ;
    • présentent le même groupe de gammes ;
    • présentent des compteurs de groupes de gammes différents mais la structure des points de comptage est similaire.

    Vous pouvez utiliser la gestion flexible des erreurs pour vous assurer que l’encours de fabrication et les écarts sur rebut soient bien déterminés. La valorisation de l'encours de fabrication et du rebut génère des valeurs significatives.

    Cas 3 :

    La gamme actuelle de la version de fabrication et le calcul du coût de revient budgété de l’article :

    • accèdent à la même nomenclature ;
    • présentent le même type de gamme ;
    • présentent le même groupe de gammes ;
    • présentent des compteurs de groupes de gammes différents et la structure des points de comptage est complètement différente.

    Vous pouvez utiliser la gestion flexible des erreurs pour vous assurer que l’encours de fabrication et les écarts sur rebut soient bien déterminés. Il est techniquement possible de valoriser l'encours de fabrication et le rebut mais le résultat ne sera pas significatif.

    Cas 4 :

    La gamme actuelle de la version de fabrication et le calcul du coût de revient budgété de l’article :

    • accèdent à la même nomenclature ;
    • présentent des types de gamme différents, ou ;
    • présentent des groupes de gammes différents.

    Dans ce cas, il n'est pas possible de valoriser l’encours de fabrication ni le rebut.

    Pour éviter les problèmes des cas 3 et 4, SAP vous recommande de confirmer et de valoriser l’encours de fabrication et le rebut d’après le CCR prévisionnel.

    Mise à jour de l'encours de fabrication

    L’encours de fabrication est mis à jour sur le collecteur des coûts par produit ou l’ordre de production sous les natures comptables secondaires de la catégorie 31 ; ces dernières sont des natures comptables de régularisation.

    Conditions spéciales

    Ordres de fabrication sans structure de quantités

    Les encours de fabrication des ordres de fabrication en Contrôle de gestion doivent être valorisés aux coûts réels. Le type d’imputation doit être Imputation globale.

    Ordres de fabrication avec structure de quantités et ordres de process

    La détermination des encours de fabrication aux coûts théoriques pour les ordres de fabrication et les ordres de process n’est pas recommandée.

    Si vous souhaitez valoriser l’encours de fabrication des ordres de fabrication et de process aux coûts théoriques, n’oubliez pas que la gamme ou la recette de base sur laquelle l’ordre de fabrication ou de process se base doit être identique à celle utilisée dans le CCR sur lequel la détermination des encours de fabrication se base. Si ces gammes ou recettes de base sont différentes, le système ne peut déterminer ni l’encours de fabrication, ni le rebut non planifié. Dans ce cas, la détermination des écarts ne présenterait pas de résultats significatifs.

    Conditions particulières pour l'encours de fabrication aux coûts théoriques avec un stock de commande client valorisé

    Dans la composante Contrôle des coûts de produit par période, vous ne pouvez déterminer l’encours de fabrication aux coûts théoriques qu’avec un stock de commande client valorisé pour les ordres de fabrication et les ordres de process. Si vous utilisez les collecteurs des coûts par produit dans la fabrication à la commande (fabrication à la commande avec fabrication répétitive), vous ne pouvez pas déterminer l’encours de fabrication. En effet, le système R/3 ne prend pas en charge les post-déductions aux points de comptage de la fabrication à la commande dans la fabrication répétitive. En outre, les collecteurs des coûts par produit sont toujours chargés et déchargés simultanément (voir aussi :

    Collecteurs des coûts par produit dans la fabrication à la commande).

    Si vous utilisez un stock de commande client valorisé et que vous souhaitez valoriser l’encours de fabrication d’après les ordres de fabrication ou les ordres de process, aux coûts théoriques déterminés à l’aide du calcul du coût de revient budgété, n’oubliez pas que le système accède au CCR qui a permis de calculer les coûts standard. Lisez les sections suivantes :

    Stock de commande client valorisé : valorisation et Prix standard avec stock de commande client valorisé.

    Si le prix standard a été calculé dans un calcul du coût de revient d’une commande client, vous ne pouvez déterminer l’encours de fabrication que si les conditions suivantes sont remplies :

    • Vous avez créé un
    calcul du coût de revient d’une commande client à l’aide de la méthode de calcul du coût de revient par produit, ou un calcul du coût de revient d’une nomenclature de commande client.
    • Un
    justificatif individuel a été généré pour ce calcul du coût de revient.
    • Le calcul du coût de revient de la commande client a été marqué.

    Si vous utilisez un stock de commande client valorisé et que vous calculez les coûts théoriques à l’aide d’un CCR d’une commande client, la valorisation s’effectue uniquement à l’aide de la devise opérationnelle.

    Si vous avez déterminé le prix standard dans un CCR de l’ordre de fabrication, plutôt que dans un CCR d’une commande client, vous pouvez déterminer l’encours de fabrication aux coûts théoriques calculés d’après les prix pré-budgétés, car le système génère un justificatif individuel de façon dynamique.

    La génération dynamique des justificatifs pour les CCR prévisionnels des ordres peut nuire aux performances de la détermination des encours de fabrication.

    Si vous avez déterminé le prix standard dans un

    calcul du coût de revient budgété de l’article parce que celui-ci est également commandé pour un besoin collectif, l’encours de fabrication peut être déterminé aux coûts théoriques sur la base d’un calcul du coût de revient budgété si les deux conditions suivantes sont satisfaites :
    • Le calcul du coût de revient budgété de l’article est un
    calcul du coût de revient avec structure de quantités (CCR par produit) et présente un justificatif.
    • Le CCR budgété a été marqué et validé.

    Si vous utilisez un stock de commande client valorisé, l’encours de fabrication aux coûts théoriques ne peut être valorisé que d’après les coûts standard si une entrée de marchandises a été saisie pour le produit fini, car le prix standard du segment de stock client est mis à jour suite à la première entrée de marchandises. Si aucune entrée de marchandises n’est saisie pour le segment de stock client et si vous souhaitez valoriser l’encours de fabrication aux coûts théoriques d’après les coûts standard, vous ne pouvez pas déterminer l’encours de fabrication. Au lieu de cela, le solde de l’ordre de production est intégré dans les écarts et transféré lors de l’imputation à un compte d’écart sur prix.

    Analyse de l'encours de fabrication

    Pour analyser l’encours de fabrication, utilisez la fonction d’explication dans la détermination des encours de fabrication. Vous pouvez ainsi déterminer les opérations qui ont présenté un encours de fabrication et les valeurs de cet encours.

    La détermination des encours de fabrication prend uniquement en considération la quantité obtenue et ignore les coûts réels du rebut et des écarts.

    Amélioration des performances

    Vous pouvez utiliser le traitement parallèle pour réduire la durée d’exécution du processus de détermination des encours de fabrication.

    • Si vous effectuez la détermination des encours de fabrication en dehors du Schedule Manager, saisissez un groupe de serveurs pour le traitement en arrière-plan.
    • Si vous l’exécutez à l’aide du Schedule Manager, activez le code Traitement parallèle à l’écran de sélection du programme lorsque vous créez la variante de job. Saisissez le groupe de serveurs dans la zone de saisie qui apparaît.

    Schedule Manager : réserve de travail multiniveau

    Vous pouvez visualiser et traiter à nouveau les objets contenant des erreurs qui ont été traités avec les fonctions individuelles. À cette fin, utilisez la réserve de travail multiniveau, qui vous permet de gérer les objets erronés d’une étape de traitement spécifique (c’est-à-dire d’une fonction unique) ou d’une séquence d’étapes de traitement entière.

    Condition préalable à l’utilisation de la réserve de travail multiniveau : vous devez utiliser le Schedule Manager avec une définition de flux.

    Consultez la rubrique Intégration dans cette section.

    Gestion flexible des erreurs

    Vous pouvez influencer les messages générés dans le protocole de la détermination des encours de fabrication à l’aide de la gestion flexible des erreurs.

    Consultez la rubrique Intégration dans cette section.

    Encours de fabrication dans le système d'information

    Lorsque l'encours de fabrication est déterminé, le système active le statut LISS (régularisation effectuée). Le système utilise ce statut afin de sélectionner les ordres pour lesquels l’encours de fabrication a été déterminé.

    Ces données sont comprises dans la compression. Vous pouvez créer, dans le système d’information, des hiérarchies de compression qui vous permettent de consulter les écarts cumulés par division ou par périmètre analytique, par exemple.

    Restrictions

    Si vous avez déjà saisi un déchargement réel à l’aide d’un enregistrement d’entrée de marchandises pour un ordre (collecteur des coûts par produit ou ordre de production) à imputer par période, mais que l’ordre n’a pas été chargé avec les coûts réels, le solde de l’ordre n’apparaît pas comme encours de fabrication négatif (provisions pour coûts attendus). Au lieu de cela, le solde de l’ordre est intégré dans la détermination des écarts.

    Si la gamme d’un ordre de production spécifie une séquence d’opérations définie comme séquence parallèle, le système ne peut pas intégrer les quantités confirmées dans la détermination des encours de fabrication. Par conséquent, aucun encours de fabrication ne peut être déterminé aux coûts théoriques. Si vous utilisez des points de comptage dans la fabrication répétitive, les séquences parallèles ne sont pas envisageables. Cette restriction ne s’applique donc pas à la fabrication répétitive.

    Dans la fabrication de co-produits, vous ne pouvez pas déterminer l’encours de fabrication aux coûts théoriques.

    Vous le déterminez toujours dans la vue de valorisation opérationnelle. Les prix de transfert ne sont pas pris en charge.

    Collecteurs des coûts par produit dans la fabrication à la commande

    Voir ci-dessus sous Conditions particulières pour l’encours de fabrication aux coûts théoriques avec un stock de commande client valorisé.

    Voir aussi :

    Pour plus d’informations sur la fabrication répétitive, reportez-vous à la section suivante :

    Recommandations et remarques sur les environnements de fabrication répétitive

    Pour plus d’informations sur la règle par défaut et le type d’imputation, reportez-vous à la section suivante :

    Contrôle des coûts de produit par période ou Contrôle des coûts de produit par ordre

    Pour plus d’informations sur les paramètres de commande du Calcul analytique des supports de coûts, reportez-vous à la section suivante :

    Paramètres de commande dans le Calcul analytique des supports de coûts

    Pour plus d’informations sur les témoins et les codes de suppression, reportez-vous à la section suivante :

    Réorganisation des ordres de production

    Pour plus d’informations sur la stratégie de valorisation avec un stock de commande client valorisé, reportez-vous à la section suivante :

    Stock de commande client valorisé : valorisation

    Prix standard avec stock de commande client valorisé

    Pour plus d’informations sur la détermination des écarts et du rebut avec des stocks de commande client valorisés, reportez-vous aux sections suivantes :

    Écarts et rebut avec un stock de commande client valorisé

    Pour plus d’informations sur la variante de valorisation de l’encours de fabrication et du rebut, reportez-vous aux sections suivantes :

    Détermination des écarts

    Versions de coûts théoriques dans la détermination des écarts

    Pour plus d’informations sur le paramétrage du Customizing pour la détermination des encours de fabrication, reportez-vous à l’IMG du Contrôle des coûts de produit par période sous Clôture de période

    ® Encours de fabrication.

    Pour plus d’informations sur la consultation de l’encours de fabrication dans le système d’information, reportez-vous à la documentation

    Système d’information du Contrôle des coûts de produit et à l’IMG du Système d’information du Contrôle des coûts de produit.

    Pour plus d’informations sur l’amélioration des performances dans CO-PC, reportez-vous à la section suivante :

    Performances dans le Contrôle des coûts par produit.